Il y aura un peu de Charleroi sur la planète Mars ce mercredi après-midi

La sonde tel qu'il est prévu qu'elle atterrisse sur Mars
La sonde tel qu'il est prévu qu'elle atterrisse sur Mars - © Thalès Alenia Space

C'est un évènement mondial qui a une résonance particulière à Charleroi.

La sonde européenne ExoMars se posera sur la planète rouge ce mercredi un peu avant 17h00.

C’est une première dont l'objectif est de trouver des signes d'activité géologique et d'éventuelles traces de vie sur Mars.

Une mission à laquelle participe le site carolo de Thales Alenia Space. L'entreprise a été chargée notamment de fabriquer la sonde et le dispositif d'atterrissage ou, dans ce cas-ci, d'amarsissage !

Pour Olivier de Gouille, responsable de la filière alimentation et haute tension dans l'entreprise, " La première partie de la mission débute ce mercredi. Il faut vérifier que la technologie de ralentissement dans l’atmosphère de Mars est opérationnelle et que la sonde pourra orbiter correctement autour de la planète rouge. Les sondes qui étaient envoyées sur Mars jusqu’à ce jour étaient toutes exclusivement américaines. C’est donc une grande première et je dirais que l’élément le plus important est que l’Orbiter va tourner relativement bas dans l’atmosphère de Mars. Ce qui techniquement est assez compliqué et complexe à mettre en œuvre. C’est une grande première pour l’industrie européenne. "

L’objectif scientifique de la mission est d’analyser les gaz de l’atmosphère martien. Tenter d’identifier les origines de ces gaz et des traces de vie passées ou actuelles. A Charleroi, ce sont les amplificateurs qui sont développés: des équipements qui permettent la communication depuis la sonde vers la terre.

Et la belle aventure ne va pas s'arrêter là puisque la deuxième partie de la mission enverra un robot autonome pour forer le sol de la planète Mars. Ce sera en 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK