Il y aura bientôt "une forêt" dans le parc d'activité économique de Péruwelz

Ils ont sorti les pelles. Des dizaines de Péruwelziens – riverains, élèves d’écoles de l’entité ou encore résidents d’institutions – ont planté 1000 arbres ce mardi matin à l’entrée du nouveau zoning économique Polaris. But de cette action participative : créer un espace boisé pour la biodiversité.

"L’important, c’est de garder un équilibre entre les créations d’emplois et la nature", indique Nicolas de Brabandère, de la société Urban Forests qui chapeaute l’opération. "Jusqu'à présent quand on construisait un zoning, on venait avec les bulldozers et on aplatissait tout, sans prendre la peine de compenser. En plantant une forêt primitive, tout le monde est gagnant. Y compris le promoteur qui parvient à mieux vendre l’espace car le lieu est plus agréable à vivre."

Un coup de pouce à la nature

La "forêt" plantée ce mardi n’est pas très grande. Elle est composée d’essences qui pousseraient naturellement. "Si on plante ces arbres, c’est pour accélérer le processus", reprend Nicolas de Brabandère. "Si on laissait faire la nature, il faudrait 200 ans pour avoir une forêt à cet endroit. Ici on devrait y arriver en une dizaine d’années."

En faisant participer les Péruwelziens à la plantation, le but était aussi de les impliquer dans la vie du nouveau zoning. "Ça amène les citoyens vers le parc d’activité économique, indique Saskia Bricmont, chargée de projet à l’intercommunale IDETA. Ils s’approprient l’espace, le découvre. Ce n’est donc que du positif."

L’espoir de Nicolas de Brabandère est à présent de pouvoir reconduire l’expérience dans d’autres zonings en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK