Il y a un siècle, 11 enfants de Ghlin mouraient quelques mois après l'armistice

Ghlin rendra hommage ce matin à ces 11 enfants, près du monument qui leur est dédié au cimetière
4 images
Ghlin rendra hommage ce matin à ces 11 enfants, près du monument qui leur est dédié au cimetière - © Michel Wautelet

Une cérémonie d'hommage se tiendra ce vendredi 18 janvier à Ghlin. Un hommage à onze enfants tués quelques semaines après l'armistice, il y a juste un siècle.
Leur mort a bouleversé le village de Ghlin, à l'époque. Mais que s'est-il passé exactement au lendemain de la guerre 14-18 pour ces enfants?

Le jeudi 16 janvier 1919, deux mois après l'armistice, une bande de copains du quartier du Busteau à Ghlin, des gamins de 8 à 12 ans, jouent le long de la voie de chemin de fer. Il est environ 16 heures. Il traîne là une quantité d'objets abandonnés. Ils trouvent une caisse. Elle est fermée. Alors ils l'emmènent à quelques centaines de mètres de là et entreprennent de l'ouvrir avec un marteau et un burin. Tout à coup, c'est l'explosion. Les explosifs allemands ne laissent aucune chance à 11 enfants. Neuf décèdent sur le coup. Deux autres le lendemain. Seuls quelques uns survivent.
C'est un drame qui a bouleversé tout le quartier: les enfants, les parents se connaissaient, ils étaient voisins. 

Les explosifs étaient probablement des explosifs allemands tombés du train, ou une caisse qui serait restée sur place après que les Allemands ont fait exploser le pont du chemin de fer en novembre 1918. Aujourd'hui... certaines tombes sont encore fleuries à la Toussaint, malgré tout, un siècle après, probablement par des membres des familles de ces 11 petites victimes.

C'est le passionné d'histoire locale, Michel Wautelet, 70 ans, qui nous rappelle cette histoire. Michel Wautelet et son épouse, Marie-France Debacker ont écrit deux ouvrages sur l'histoire de Ghlin. Un troisième est attendu cette année : "Ghlin dans les guerres", éditions du rapois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK