Il y a 61 ans, la catastrophe du Bois du Cazier causait la mort de 262 mineurs

Dès huit heures ce matin, la cloche a retenti sur le site du Bois du Cazier à Marcinelle pour commémorer la catastrophe minière d'il y a 61 ans.

Le 8 août 1956, le Bois du Cazier, ou s'extrait à l'époque le charbon, s'embrase par le fond. Un incendie souterrain qui va coûter la vie à 262 personnes.

Ceux et celles qui n'étaient pas nés en 1956 auront certainement du mal à imaginer l'ampleur de cette catastrophe. Ce jour-là, le 8 août, va commencer l'attente insoutenable des familles, le travail des sauveteurs, la veille pendant des jours derrière la lourde grille qui déjà sépare les morts des vivants. Avant l'interminable remontée des corps, les cercueils alignés pour les hommages, la foule aux obsèques serrée dans la douleur.

11 nationalités

262 mineurs de onze nationalités ont péri dans le charbonnage ou l'accident est arrivé. C'est une une tragédie: la catastrophe minière la plus importante que la Belgique ait jamais connu.

Le site du Bois du Cazier est aujourd'hui est devenu un lieu de mémoire important. Et en visitant le site, on découvre des collections et des photographies et on y entend des témoignages d'époque. C'est un endroit qui marque le respect pour les travailleurs et que chacun doit pouvoir visiter un jour.

Aujourd’hui, 8 août 2017, les diverses associations de mineurs ont déposé des fleurs sur les monuments et se sont également rendues au cimetière de Marcinelle. Un hommage qui reste toujours extrêmement émouvant. 61 ans après.

Rappel des faits en images (sujet JT de Sarah Heinderyckx à l'occasion des 60 ans de la catastrophe)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK