Il va disputer la course la plus dure au monde pour Cap 48

Luc s'entraîne dans une serre en ce moment pour s'approcher au maximum des températures californiennes.
Luc s'entraîne dans une serre en ce moment pour s'approcher au maximum des températures californiennes. - © RTBF

Avec cette chaleur, dur dur de faire du sport. Pourtant certains se réjouissent de la canicule. C’est le cas d’un carolo. Il s’entraîne pour une course très physique dans la vallée de la mort, en Californie. Alors pour se préparer au mieux, il a TOUT prévu. Nous sommes allées à sa rencontre près de Charleroi.

Entraînement dans une serre

53° ! C’est la température qu’affiche le thermomètre dans cette serre de Gozée. Luc Maes s’y entraîne pour préparer le corps et l’esprit : "Il y a le mental, mais il y a aussi le physique. Il faut que je l’habitue à courir sous la chaleur. C’est pour ça que je viens ici", nous précise-t-il d’emblée.

Objectif : courir un marathon de 217 km, Le 'Badwater', dans la Vallée de la Mort au cœur de la Californie. La course à pied la plus dure au monde : 4000 m de dénivelé positif, 50 degrés à l’ombre, 75 au sol. Le tout accompagné d’un vent brûlant. Luc fait partie de la centaine de coureurs triés sur le volet. "Ma seule inconnue, c’est de savoir si mon corps va tenir le coup. Je crois que je me suis suffisamment préparé. J’ai mis toutes les chances de mon côté pour l’entraînement. Après, on n’est jamais à l’abri d’un souci de santé mais j’ai bon espoir", sourit-il.

Départ le 15 juillet

Plus que quelques jours d’entraînement… Avant d’affronter les chaleurs américaines. Le grand départ est prévu le 5 juillet pour s’acclimater, avant le coup d’envoi de la course le 15 juillet. 1 coureur sur 5 ne franchira pas la ligne d’arrivée.

Pour la bonne cause

Le défi que Luc Maes s’est lancé dans le cadre de Cap 48. Il disputera cette compétition avec deux personnes handicapées, Frabk et Dominique. L’un est handicapé mental, l’autre moteur. Ensemble, ils disputeront un marathon classique, dans les mêmes conditions de chaleur californienne. Bonne chance à tous les 3, et chapeau bas !

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK