Hensies: automobilistes, attention aux jeunes cavaliers qui sortent du manège

Un poney effrayé par les voitures, ce sont les panneaux actuels sur ce tronçon.  Le bourgmestre d'Hensies devrait en installer de plus officiels.
2 images
Un poney effrayé par les voitures, ce sont les panneaux actuels sur ce tronçon. Le bourgmestre d'Hensies devrait en installer de plus officiels. - © Maire-Anne Brilot

Inquiets pour la sécurité des usagers les plus faibles, les militants du Comité de secteur CSC de Dour ont décidé de marquer le coup ce mercredi en début d’après-midi en un endroit choisi : la rue de Chièvres à Hensies.

Pourquoi la rue de Chièvres ?

C’est une route de campagne semblable à beaucoup d’autres, mais cette longue ligne droite bordée d’arbres et qui semble traverser les champs environnants pose un problème : on y roule vite, trop vite.

Cette situation interpelle les militants du Comité de secteur CSC de Dour qui s’inquiètent pour la sécurité des habitants du coin. Une préoccupation qu’ils justifient d’autant plus facilement qu’un manège qui propose beaucoup d’animations pour enfants, le "Haras du Palomino" est installé depuis un peu moins de vingt ans sur cet axe routier et que ce centre équestre s’est beaucoup développé ces dernières années.

Des mesures

Conscient du problème, Eric Thiébaut (PS), le député-bourgmestre d’Hensies a promis, dans un premier temps, l’installation de radars préventifs et de panneaux adaptés pour indiquer la présence du manège. En l’absence de résultats, il s’engage à, si l’on ose dire dans ce cas-ci, passer à la vitesse supérieure, avec l’installation de radars répressifs. Et si cela ne suffisait pas, Eric Thiébaut prône l’installation de chicanes, un aménagement qui n’est cependant pas de son seul ressort.

Ce n’est pas la première fois qu’une opération de sensibilisation de ce type est menée, ces mêmes militants du Comité de secteur CSC de Dour en avaient déjà mené une à Boussu début juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK