Hell's Angels vs No Surrender: la prévention d'organisation criminelle n'a pas été retenue

Dans son jugement rendu ce jeudi matin, le tribunal correctionnel de Mons n'a pas retenu la prévention d'organisation criminelle à l'encontre des membres des deux bandes de motards, Hell's Angels et No Surrenders, dont le procès s'est déroulé avec un important dispositif de sécurité.

Pour les 29 personnes qui comparaissaient, le jugement va de l'acquittement à dix ans de prison pour deux d'entre eux.  Dans ces deux prévenus qui écopent de la peine la plus importante, l'un d'eux est déjà détenu, quant à l'autre, qui comparaissait libre, il ne s'est pas présenté à l'audience ce jeudi.

Un gros déploiement policier avait à nouveau été déployé ce jeudi devant le Palais de justice situé rue de Nimy à Mons. On y attendait le jugement dans  une affaire qui oppose deux bandes de motards réputés pour ne pas être des enfants de choeur: les "No surrenders" et les "Hell's angels".

Les premiers répondaient d'une tentative de meurtre qui s'était produite à Wasmes dans l'entité de Colfontaine et de trafic d'armes. Les Hell's Angels étaient suspectés d'enlèvement, séquestration, torture.

Les précédentes audiences n'ont donné lieu à aucun incident et, ce jeudi encore, le prononcé du jugement s'est déroulé sans aucun problème.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK