Hainaut : près d'un généraliste sur cinq a plus de 65 ans

"Je n'ai jamais pris un seul jour de vacances depuis 15 ans", avoue le docteur Lescart, 79 ans
"Je n'ai jamais pris un seul jour de vacances depuis 15 ans", avoue le docteur Lescart, 79 ans - © Arnaud Montero - RTBF

C’est en province de Hainaut qu’on trouve le plus de médecins âgés de plus de 65 ans (et toujours en exercice) : 18% des généralistes hennuyers. C’est le pourcentage le plus élevé du pays… (12% dans le Brabant Wallon, 15% à Liège, 15% dans le Luxembourg, 13% à Namur). La cause est sans doute à trouver dans la pénurie de médecins qui touche notre pays depuis plusieurs années.

Selon des témoignages de généralistes, les médecins âgés ne veulent pas abandonner leurs patients parce qu’ils savent que ces derniers auront du mal à trouver un autre docteur. Et, pour les mêmes raisons, ils prennent encore parfois aussi de nouveaux patients. Henry Lescart est généraliste à La Louvière, il a 79 ans, et il accepte encore de nouveaux patients : "il y en a qui viennent demander parce qu’ils ne trouvent pas de médecin. Je ne les engage pas à me prendre, mais s’ils viennent, ils viennent ! Et éventuellement si j’ai des atomes crochus avec eux, je veux bien continuer. C’est peut-être la pénurie de médecins qui fait ça", explique-t-il.

Une pénurie liée par ailleurs au fait que les plus jeunes médecins font beaucoup moins d’heures, ils se ménagent une vie privée, et donc ils prennent moins de patients : "les jeunes médecins travaillent moins que les anciens médecins, affirme Henry Lescart. Quand il est 5 ou 6 heures, ils arrêtent, ils mettent leur répondeur. Ils n’habitent pas là où ils travaillent. Ils rentrent chez eux et les gens tirent leur plan", regrette-t-il.

Des médecins âgés encore à la pointe ?

Ces médecins, qui sont sortis de l’école dans les années '60 sont-ils toujours à la pointe ? Le docteur Lescart en est convaincu. En ce qui le concerne, il s’est mis à jour au niveau informatique en évoluant avec les différents logiciels… "sauf pour les ordonnances, ça, je les fais encore à la main, reconnaît-il". Et puis, les généralistes sont contraints, par l’Inami, à suivre des formations, des recyclages, pour être conventionnés. Notre médecin louviérois en suit au moins trois par mois.

Si tous les médecins de plus de 65 ans arrêtaient de travailler, ce serait un très gros problème…

"Je travaille tant que je sais travailler, raconte le docteur de 79 ans. J’aime bien travailler parce que ça m’occupe et parce que j’aime bien rendre service. Mon énergie n’a jamais diminué. En plus de ça, je n’ai jamais pris un jour de vacances depuis 15 ans". Et de conclure : "si tous les médecins de plus de 65 ans arrêtaient de travailler, ce serait un très gros problème", estime-t-il.

D’après l’Agence pour une vie de qualité, l’AVIQ il manque 70 médecins généralistes… rien qu’en Hainaut.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK