Grippe: pas encore d'épidémie chez nous, mais la vigilance est de mise dans les homes

Distribution des repas à la maison de repos de Chievres pour les résidents confinés dans leur chambre
Distribution des repas à la maison de repos de Chievres pour les résidents confinés dans leur chambre - © Denis Vanderbrugge

Le mois de janvier est propice à la grippe. L'épidémie hivernale est à nos portes : elle a causé la mort de 13 personnes dans une maison de repos de Lyon, en France. Chez nous, pour l'instant, on ne signale pas de crise grave. Mais du côté des maisons de repos, on prend ses précautions.

A la résidence du Comte d'Egmont à Chièvres, beaucoup de chaises restent vides dans le restaurant de la maison de repos, à l'heure de passer à table. Cette semaine, plusieurs résidents sont malades et confinés dans leurs chambres. Mais ce n'est pas à cause de la grippe : "Sur 50 résidents, il y en a 18 qui mangent en chambre. Donc, c'est beaucoup. Ils ont attrapé soit une gastro, soit une bronchite. Mais pas de grippe pour le moment", explique Emilie Hendrick, la directrice adjointe de l'établissement

Résidents vaccinés

La maison de repos n'a pas encore été confrontée au virus cet hiver. Mais toutes les précautions sont prises. Tous les résidents ont été vaccinés. "Dès le mois de septembre, je sors une liste des patients et je passe la commande des vaccins, explique Déborah Meulemans, infirmière en chef. On les met au frigo jusqu'à la période de vaccination qui débute au mois d'octobre. Les derniers vaccins ont été faits au mois de décembre. Sur 50 résidents, il y en a 47 qui sont vaccinés. Certains ont refusé, mais les médecins suivent leurs patients. On prend des précautions plus que particulières"
Et l'infirmière d'ajouter : "On a aussi au niveau du personnel des mesures d'hygiène assez strictes avec une bonne désinfection des mains avec une solution hydroalcoolique".  

Pas question en tout cas de céder à la panique : "Il faut rassurer les gens. On sait bien que la grippe est présente et que cela peut avoir des conséquences plus importantes chez les personnes âgées. Mais il n'y a pas de panique à avoir: on est là!", insiste Emilie Hendrick.

5 conseils pour éviter les microbes

Mais pour vous éviter de vous retrouver cloué au lit, respectez quelques règles simples d'hygiène: se laver régulièrement les mains, juste après avoir été aux toilettes ou avant le repas et utiliser des mouchoirs jetables à usage unique sont les plus connues. Éviter les poignées de mains et réduire les postillons permettraient de diminuer les risques de contamination. Les postillons se projettent à 150 km/h, en sachant qu'un virus peut rester en vie 24h sur un bouton d'ascenseur ou sur une poignée de porte... N'oubliez pas non plus d'aérer les pièces pour chasser les microbes. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK