Gosselies: un premier chantier vigilant envers le dumping social

Le nouveau bâtiment 'Greensonaca' jouxtera bientôt le siège de l'entreprise à Gosselies
2 images
Le nouveau bâtiment 'Greensonaca' jouxtera bientôt le siège de l'entreprise à Gosselies - © Google Street View

Première dans la région : un chantier a mis en place une série de mesures pour éviter le dumping social. Ce chantier, c'est celui du tout nouveau bâtiment de la Sonaca situé en bordure de la N5 à Gosselies. Il est appelé " Greensonaca " et il aboutira à la construction de 6.000 m² de bureaux modulables pour huit millions d'euros investis. Les travaux sont menés par l'Igretec, l'intercommunale de développement économique de la région de Charleroi, qui a exigé l’application de la première de toutes les clauses "antidumping social" définie par le comité de développement stratégique de Charleroi.

Katherine Chevalier, secrétaire générale de l'Igretec, explique : "On avait souhaité les utiliser toutes afin de les tester en situation réelle. L’objectif était d’empêcher des cascades de sous-traitants parce que, pour finir, on perd même la vue des sociétés qui se trouvent sur le chantier mais empêcher aussi l’utilisation par ces cascades de sous-traitants de travailleurs qui seraient détachés frauduleusement."

Les entreprises étaient tenues de respecter ces clauses du contrat et le contrôle intensif du respect de ces clauses a permis d'éviter la présence sur le chantier d'ouvriers exploités.

Pour Renaud Moens, le directeur général de l'Igretec : "C’est tolérance zéro par rapport à ceux qui veulent jouer avec la sécurité et les conditions de travail des ouvriers sur les chantiers. Donc, surveillance accrue des conditions de travail et vérifier au quotidien si les conditions de travail sont bien celles qui se trouvaient dans le marché."

Une expérience concluante que l'Igretec veut généraliser et qui permettra aussi, souligne-t-on à l'intercommunale, de laisser plus de place aux jeunes de la Région sur ce type de chantier.

Archive : JT 17/07/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK