Ghoy: les Couvreur cultivent encore du tabac, patrimoine d'une région

Jean-Marie et Cécile Couvreur cultivent encore du tabac, à Ghoy.
2 images
Jean-Marie et Cécile Couvreur cultivent encore du tabac, à Ghoy. - © Laurent Dupuis

Il reste peu de cultivateurs de tabac en Wallonie. Deux continuent à en planter dans le Hainaut, l’un à Chapelle-à-Oie dans l’entité de Leuze-en-Hainaut, l’autre à Ghoy, dans l’entité de Lessines.

Jean-Marie Couvreur, 66 ans, est aujourd’hui pensionné. Il possède encore quelques bêtes et quelques terres à sa ferme à Ghoy, et un terrain de 15 ares sur lequel il vient de repiquer 2.000 plants de tabac. 

"Je ne fume même pas", glisse-t-il. "J’ai fumé comme beaucoup de jeunes avant mais cela ne me dit rien."

Jean-Marie a commencé en 1987 à planter du tabac, de la variété Petit Grammont. "Il y avait avant beaucoup de champs de tabac dans la région, à Wodecq, Flobecq, Grammont, Lessines... Mais l’Etat a arrêté de donner des primes dans les années 1990 et beaucoup de cultivateurs ont arrêté. Mais j’ai continué. J’aime bien la plante, son odeur. Il ne faut quasiment pas utiliser de machines et la plante pousse très vite. Et puis, s’il fallait arrêter, cela me ferait mal. J’aurais l’impression de perdre une partie de notre patrimoine."

Le citoyen de Ghoy reçoit un coup de main de son épouse, Cécile, 60 ans, retraitée de l'enseignement. "Ma maman plantait du tabac. Elle habitait Wodecq. Avant, il y en avait partout dans la région. Les feuilles de tabac se retrouvent d’ailleurs dans des tableaux du peintre surréaliste René Magritte qui était natif de Lessines. Cela fait partie de notre patrimoine et cela intéresse beaucoup de promeneurs. Quand nous sommes dans notre champ, des passants nous posent des questions."

Livrés dans la Semois

Après avoir laissé pousser les plants de tabac, Jean-Marie récupérera les feuilles à la mi-août et il les fera sécher avant d’en faire des ballots et de les transporter dans la Semois, pour la transformation. "Trois jeunes ont décidé de se lancer dans l'aventure alors qu'il n'y avait plus rien, plus de tabac dans la Semois", glisse Jean-Marie. 

Jean-Marie est également animateur à l’Ecomusée du Pays des Collines, à La Hamaide. Il y explique la culture du tabac.