Gerpinnes veut aider les jeunes agriculteurs à la recherche de terres

Illustration
Illustration - © Belga/AFP - Bruno Ferrandez

Il y a de moins en moins de terres disponibles pour les agriculteurs de la région. Et de nombreux terrains sont aujourd'hui occupés par des propriétaires privés. C'est le cas notamment à Gerpinnes et cela pose problème car les jeunes agriculteurs qui souhaitent se lancer dans le métier sont à la recherche d'hectares. En vain.

Frédéric Blaimont, agriculteur, travaille à Gerpinnes, commune qui a décidé de prendre des initiatives et qui tente de convaincre les locataires de terres agricoles qui ne les utilisent pas de les retrocéder. Pour Frédéric, c'est loin d'être un problème anodin : "Il y a des essarts agricoles qui ont été attribués il y a un certain nombre d’années à des non-agriculteurs qui aujourd’hui n’en ont plus d’utilité. Ils sous-louent à des gens des communes avoisinantes et nous empêchent, nous, de nous développer. Ces terres, on peut les laisser en pâture ou les cultiver. Ou encore en faire du maraîchage. On voit de plus en plus de jeunes se lancer dans le maraîchage bio. C’est une très bonne idée. Du maraîchage bio qui produit des légumes, c’est le retour aux sources, c’est un circuit court, ça favorise les gens de la commune et tout le monde est content au bout du compte. Et c’est là que je voudrais en arriver : c’est que l’on puisse aider ces jeunes-là qui veulent se lancer là-dedans."

Car, effectivement, pour les jeunes qui souhaitent se lancer dans la profession, il est important de trouver des terres à exploiter. Souvent quelques hectares peuvent suffire pour démarrer une activité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK