Gerpinnes : une charte pour le bon comportement des marches de l'entre Sambre et Meuse

Illustration
Illustration - © Belmar

Les marches folkloriques de l'Entre Sambre et Meuse sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco. Il fallait donc préserver ce patrimoine et le pérenniser. Un groupe de réflexion a donc été mis sur pied il y a deux ans à Gerpinnes. Ses membres ont donné naissance à la charte du marcheur qui vient d’être lue, approuvée et signée par seize comités de compagnies de marche. Avec un objectif : préserver, améliorer, mais aussi adapter le folklore à la société d'aujourd'hui.

Marc Moreau, le coordinateur du comité de réflexion, confirme cette volonté : "Cette charte reprend certaines bonnes pratiques comme, par exemple, l’aspect religieux où on rappelle que nos marches sont des escortes de procession, le respect des officiers, le fait de ne pas avoir de bagarre, l’alcool dans les rangs, l’utilisation des armes à feu et de la poudre noire, etc. Ce que l’on veut c’est généraliser les bonnes pratiques qui se font dans l’ensemble des compagnies. Et puis notre société bouge et notre folklore ne doit pas être figé. Il doit évoluer avec le temps et avec la société dans laquelle on vit. Donc on veut accompagner ça pour que le folklore soit en adéquation avec cette société-là."

La charte du marcheur, c'est donc, en quelque sorte, une liste des bonnes pratiques à respecter quand on fait partie d'une compagnie de marche de l'Entre Sambre et Meuse.

Images d'archives en 2015

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK