Gerpinnes : les écoliers découvrent les métiers de la base aérienne militaire de Florennes

Jean-François Daco explique le fonctionnement d'un moteur
5 images
Jean-François Daco explique le fonctionnement d'un moteur - © rtbf.be - Grégory Fobe

A Gerpinnes, plus de 400 élèves de l’enseignement primaire et secondaire ont pu découvrir les différents métiers qu'on retrouve sur une base aérienne. L’évènement était organisé par la base de Florennes et la commune avec l’objectif de susciter des vocations.

Quand il sera grand Maxime, 13 ans sera pilote. Pilote de chasse, le job le plus connu de la force aérienne. Pourtant il ne représente qu’une minorité du personnel présent sur une base aérienne comme l’explique le lieutenant-colonel Marc Vilano : "Sur une base aérienne comme Florennes où on a plus de 1.000 personnes qui travaillent, la communauté des pilotes, ce sont deux escadrilles de vol. Et une escadrille de vol est censée abritée quelque seize pilotes. Donc, vous voyez, la proportion de non-pilotes sur la base est évidemment énorme et, pour faire fonctionner cette grande entreprise, on a besoin de personnel qui travaille dans toutes les facettes du métier militaire sur une base aérienne."

Pour faire voler un avion de chasse il faut des pilotes mais aussi, par exemple, des mécanos. Jean François Daco est spécialiste moteur : un métier passion qu’il aime partager avec les écoliers venus découvrir le fonctionnement d’un moteur F16. "Nous faisons tout ce qui est entretien préventif, toutes les 200 heures le démontage des moteurs. Tout ce qui est modification du point de vue de l’usine."

A Florennes on dénombre environ 70 métiers différents comme magasinier, technicien moteur, pompier ou encore informaticien. Métiers d’avenir car, confrontée à de nombreux départ à la pension, la Défense recrue dans de très nombreux secteurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK