Gerpinnes: bientôt la fin de l'impunité concernant les frais de fourrière

Le nouveau règlement pourrait être d’application pour le 1er octobre.
Le nouveau règlement pourrait être d’application pour le 1er octobre. - © Flickr – Frédéric Bisson

Le conseil communal a voté un règlement à l'unanimité la semaine dernière. Ce flou juridique coûte à la commune. Selon le bourgmestre, Philippe Busine (cdH), l’ardoise affiche déjà près de 5000 euros pour l’année 2015, année qui n’est pas encore terminée.

Jusqu’ici, lorsqu’un véhicule était mal stationné, le propriétaire, qui ne réglait pas la note de la fourrière, n’avait pas trop de souci à se faire. C’est la commune qui recevait la "douloureuse".

"On ne nous a pas attiré l’attention sur ce problème, jusqu’au jour où on a vu qu’il y avait des sommes là-bas à payer, déclare Philippe Busine. Nous nous sommes dits: qu’est-ce que c’est que ça ? Il y a des dépenses, il n’y a pas de recettes."

Le bourgmestre reconnaît un manquement. "Nous n’avions pas de règlement concernant l’enlèvement des véhicules, ce qui fait que, lorsque nous commandons à un dépanneur de venir enlever un véhicule, le dépanneur facturait à l’administration communale. Puisque c’est nous qui commandions, via notamment la police, à l’entrepreneur d’enlever le véhicule, évidemment il nous envoyait la facture. Pour cette année 2015, qui n’est pas encore terminée, on est déjà à 4900 euros de frais. C’est quand même un peu anormal que ce soit la collectivité qui paie pour des gens qui sont négligents."

Selon le bourgmestre, le règlement pourrait être d’application pour le 1er octobre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK