Gare à vos poubelles: la ville de Charleroi inspecte les dépôts et les sacs illégaux

Les dépôts clandestins d'immondices analysés à la loupe à Charleroi
Les dépôts clandestins d'immondices analysés à la loupe à Charleroi - © Belga - Eric Lalmand

Une campagne de répression intense des dépôts clandestins de poubelles vient d’être lancée par la ville de Charleroi. Avec, comme particularité le fait que des agents compétents ouvrent les sacs illégaux pour tenter d'identifier leurs propriétaires.

A quelques mètres de l'hôtel de Ville de Charleroi, Michel, agent du service SOS pollution, éventre devant nous trois sacs poubelles abandonnés. Dans ce quartier, les dépôts sauvages de poubelles sont quotidiens et, pour Michel, l'objectif est de trouver des indices: "On prend des photos pour avoir une preuve de l’incivilité des gens. Puis on éventre les sacs pour trouver d’éventuels indices : des documents officiels avec des adresses ou alors des tickets de caisse payés par Bancontact par exemple et qui permettent d’identifier."

La ville de Charleroi, qui veut punir sévèrement ces dépôts clandestins, y met les moyens. Selon Cyprien Devillers, échevin de la propreté à Charleroi, 35 procès-verbaux ont été dressés en quelques jours et la traque est donc efficace. "Il y a effectivement un besoin de renforcer la répression des comportements inciviques. Alors, on a changé la méthode de traquage des pollueurs. Il y a effectivement les fouilles traditionnelles de sacs mais il y a aussi d’autres modalités de surveillance qui sont mises en place et surtout ce qui est très important, c’est que cela se fait sur l’ensemble du territoire carolo."

La ville se donne deux mois pour évaluer cette campagne lancée fin janvier. Deux mois pour mettre la pression en permanence sur les pollueurs qui encourent une amende pouvant aller jusqu'à 250 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK