Frasnes-lez-Anvaing sauvé des coulées de boue?

La Fascine, une espèce de muret de paille qui retient la boue au bord du champ
2 images
La Fascine, une espèce de muret de paille qui retient la boue au bord du champ - © Arnaud Montero

De la boue dans la cave ou dans le salon après un violent orage... Un véritable cauchemar!
A Frasnes-lez-Anvaing... On pense avoir trouvé enfin la solution!

Il y a un an, la commune a placé des fascines sur le haut de certains champs agricoles. Des fascines, ce sont des espèces de "murets" composés de paille. L'idée c'est de retenir la boue. Le bilan après un an est plutôt satisfaisant. "Avant, quand il y avait un temps d'orage, les routes étaient toujours remplies de boue", explique un riverain. "Et jusque maintenant, le système mis en place fonctionne plutôt bien, je pense."

L'équivalent de trois camions de terre retenue

Le système de la fascine est assez simple. C'est une espèce de muret étanche composé de paille qui retient la boue. Baptiste Hottekiet est le directeur du Parc Naturel du pays des collines. Avec son équipe, il a pensé le système de la fascine: " On a probablement réussi à retenir, grâce aux fascines, l'équivalent de trois camions de terre rien que sur ce champ. L'idée c'est qu'on freine le mélange eau plus boue en bas de parcelle. Grâce à la fascine, la boue va venir se sédimenter, se déposer et l'eau va percoler horizontalement et passer à travers de la paille. Comme ça ce qui compte c'est de stopper la coulée de boue".

Les agriculteurs y trouvent aussi leur compte

Un système de barrage qui ne peut se réaliser qu'avec l'accord évidemment de l'agriculteur. La fascine vient empiéter une toute petite partie du champ. Ce sont des centimètres carrés en moins pour les récoltes. "C'est un mal pour un bien", défend Paul, agriculteur à Frasnes-lez-Anvaing depuis plus de 50 ans. "Je dirais même que grâce à ce système, on a moins de pertes. Car on garde les terres qui ne dévalent plus en bas du village. On garde aussi nos récoltes sur notre champ. Avant, je perdais bien 10 ares de pommes de terre, parce qu'aussi les terres partaient mais l'eau restait, stagnait et faisait pourrir mes récoltes."

Un projet de fascines qui concerne uniquement pour le moment Frasnes-Lez-Anvaing mais qui pourrait bien s'étendre aux 12 autres communes de la région du Pays des collines.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK