L'échevin Jacques Dupire, évincé par le MR de Jean-Luc Crucke à Frasnes-lez-Anvaing: "Je suis victime d'acharnement"

Mardi matin, le MR frasnois a annoncé son intention de destituer Jacques Dupire de son poste d'échevin.
Mardi matin, le MR frasnois a annoncé son intention de destituer Jacques Dupire de son poste d'échevin. - © Pierre Wuidart

Le MR de Frasnes-lez-Anvaing va déposer une motion de méfiance individuelle contre son premier échevin Jacques Dupire. C'est ce qu'a annoncé le bourgmestre en titre Jean-Luc Crucke lors d'une conférence de presse organisée ce mardi matin. 

Jacques Dupire, médecin généraliste de profession, est soupçonné d'avoir rédigé de faux certificats médicaux pour obtenir des procurations aux dernières élections communales. Une enquête judiciaire est en cours mais le MR frasnois a décidé de ne pas attendre ses conclusions.

"La confiance avec l'échevin Dupire est rompue, explique Jean-Luc Crucke. Nous avons la conviction qu'il a rédigé ces certificats médicaux pour des procurations aux élections. Nous ne connaissons pas le nombre de certificats rédigés, c'est l'instruction qui le dira. Mais des citoyens et des médecins qui ont refusé de marcher dans ce système sont venus nous voir pour nous alerter. Dans ce contexte, il était impossible de continuer à travailler avec quelqu'un en qui nous n'avons plus confiance."

Jean-Luc Crucke explique la décision du MR de Frasnes-lez-Anvaing :

Le MR va perdre un élu au conseil communal

La motion de méfiance passera lors du conseil communal la semaine prochaine. Elle sera votée par les 13 autres élus MR, ce qui constitue une majorité. Jacques Dupire sera remplacé au poste d'échevin par l'actuel conseiller communal Daniel Richir.

Cette décision ne sera pas sans conséquence pour le MR. Le parti va en effet perdre un élu, passant de 14 à 13 sièges sur 21. Car même s'il est destitué de son échevinat, Jacques Dupire pourra encore siéger comme conseiller communal indépendant.

De son côté, Jacques Dupire nie les accusations de faux, il crie au règlement de compte politique. Lors des dernières élections communales, Jacques Dupire avait signé le deuxième score de la liste MR derrière Jean-Luc Crucke avec plus de 1500 voix de préférence.

Jacques Dupire: "Des faux certificats? Absolument pas!"

Au moment de se séparer de Jacques Dupire, Jean-Luc Crucke évoque "un sentiment de tristesse et de gâchis. Mais aussi une forme de libération. On ne pouvait plus supporter le comportement d’auto-soliste d'une personne, un comportement surtout vicié par une attitude illégale". Quant à la victoire électorale d'octobre 2018, elle est désormais remise en perspective: "Si ce quatorzième siège que nous avons obtenu l'a été de manière illégale, nous ne souhaitons pas qu’il soit compté dans la victoire des libéraux. Donc, nous resterons à treize et pas à quatorze. On ne veut aucune confusion".

Le temps des explications

L'échevin Sébastien Dorchy n'est pas heureux de cette éviction, mais, selon lui, elle était inéluctable. "Nous avons gagné un quatorzième siège il y a trois mois, mais finalement, on n'a jamais pu s'en réjouir. Parce que dès la fin des élections, il y a eu tous ces bruits, tous ces problèmes." Après des semaines de tensions internes, voici venue l'heure de la rupture. Et il va falloir l'expliquer aux électeurs, surtout ceux qui ont voté pour Jacques Dupire. "À mon avis, on est parti pour six mois d'explications à travers toutes les manifestations auxquelles on participe".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK