Formule de recrutement plutôt étonnante pour le futur magasin Kiabi de Charleroi

Sept minutes pour convaincre dans un lieu particulier
Sept minutes pour convaincre dans un lieu particulier - © rtbf.be - Maxime Paquay

Le leader du commerce textile en France, Kiabi, débarque en Wallonie. Sa première enseigne va ouvrir dans le nouveau centre commercial carolo Rive Gauche. 40 emplois, à durée déterminée et à temps partiel, sont disponibles. Ce lundi, l’enseigne a proposé une méthode de recrutement peu conventionnelle: des entretiens express de sept minutes dans un bar à cocktails de Charleroi.

Kiabi appelle cela du "speed job dating" et cela tient beaucoup de l’opération de communication.

Un bar à cocktails, de la musique lounge et une lumière tamisée. Des entretiens de sept minutes avec cadeaux promotionnels et, parfois, des selfies entre candidats et recruteurs. Le but est clairement de montrer une image jeune et innovante de la marque de vêtements. Le langage est rodé.

Pour Damien Viroulo, futur directeur du magasin de Charleroi, “c'est une formule plutôt moderne et innovatrice qui correspond plutôt aux valeurs de notre entreprise."

Marlies Hersbach est co-directrice de Kiabi Belgique et elle explique: "On sait tous qu’un entretien d’emploi n’est pas forcément quelque chose qui est toujours très agréable. Donc, on essaie de l’entourer d’un événement qui est un peu festif. Cela a un autre objectif : cela nous permet de présenter Kiabi à un grand nombre de personnes en même temps et on multiplie les entretiens. Pour nous la devise, c’est que nos employés doivent être heureux pour que nos clients soient aussi heureux."

Le procédé permet certes de gagner du temps. Les sept minutes d’entretien permettent de recevoir plus de 150 candidats en une soirée.

Mais l'enseigne de vêtements ne compte pas uniquement sur ces entretiens rapides. Un partenariat existe en parallèle avec le FOREM qui a, de son côté, déjà présélectionné 160 candidats. Les 40 contrats à durée déterminée et à temps partiel devraient être signés fin janvier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK