Flobecq : Marcel Fort doit réhabiliter la décharge du radar

Une des nombreuses manifestations contre les dangers de la décharge du radar ici en 2005.
Une des nombreuses manifestations contre les dangers de la décharge du radar ici en 2005. - © Yves Boucau (Belga)

Une amende de treize millions quatre-cents quinze mille euros et la réhabilitation dans les trois mois du site de la décharge du radar, c’est le jugement rendu hier à 15 heures par le Tribunal correctionnel de Tournai à l’encontre de l’ancien exploitant de ladite décharge située près du « bois de la Houppe » à Flobecq.

Véritable soulagement pour les riverains et le bourgmestre de cette Commune hainuyère qui assistaient impuissants à cette saga environnementale qui opposait la Région wallonne à Marcel Fort,  exploitant de l’ancienne décharge et responsable de SA Fort-Labiau, qui refusait d’assainir le site dans les règles de l’art.

Lors d’une précédente audience, l’ex-exploitant s’était dit dans l’incapacité de verser les vingt-cinq millions d’euros de caution censés garantir l’assainissement des lieux arguant qu’aucune banque n’était prête à lui octroyer les crédits nécessaires. Le plan de remise en état du site qu’il avait proposé à deux reprises n’avait pas été accepté.

Partie civile, la Région wallonne réclamait une somme de quatre-vingt six mille euros hors TVA, correspondant aux frais consentis pour procéder à une étude environnementale de la décharge dès la pose des scellés.  « Depuis 2002, rien de concret n’a été entrepris pour dépolluer le site.  La législation est pourtant claire, le prévenu est tenu de réhabiliter sa décharge en fin de vie.  C’est le principe même du pollueur payeur », avait estimé l’avocat de la Région wallonne qui considérait que la caution exigée n’est pas disproportionnée au regard des enjeux que génère le secteur des déchets. 

Le ministère public s’était interrogé sur le montant exorbitant de cette mesure de sûreté.  Marcel Fort avait néanmoins été débouté devant le Conseil d’Etat lequel considérait légaux et applicables le plan d’assainissement et la somme imposés à l’exploitant.  L’avocat de M. Fort avait plaidé l’acquittement de son client.

La Région Wallonne recevra 99.183 euros sous réserve.   Au pénal, l’ancien exploitant du site a bénéficié, ainsi que sa Société, de la suspension simple du prononcé de la condamnation.

Ecoutez dans le reportage ci-contre les différentes réactions au jugement recueillies par Thomas Rorive : d’abord celle de Philippe Mettens (PS), le bourgmestre de la commune de Flobecq, suivie de celle d’un représentant des  riverains  de « la Houppe » avant d’entendre celle de l’ancien exploitant lui-même Marcel Fort.

Belga & V. Cl.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK