Fleurus : inquiétude des citoyens face au charroi généré par Tradecowall

La société Tradecowall traite des déchets de construction en Wallonie. Son site de Fleurus a rouvert il y a quelques mois. Actuellement, elle y traite des terres non polluées et des déchets inertes. Le but? Ouvrir, avec l'appui de la Région wallonne et de la commune, une réserve naturelle de quatre hectares d'ici 2026. 

En attendant, les riverains se plaignent des nuisances provoquées par le passage des nombreux camions. Tonino Sclavont, habitant de Fleurus, a fait circuler une pétition : "Ce qui nous gêne, c'est le passage des camions.  Il faut savoir que ce sont quand même de gros camions de terre. On est vraiment envahi de poussière. La route se dégrade suite au passage de ces camions. Ça devient terrible aux niveaux des bruits et des inconvénients. C 'est insupportable." 

Chez Tradecowall, on se veut rassurant. Thibault Mariage, directeur qualité, sécurité et environnement: "Il faut que les matériaux qui vont servir à la réhabilitation du site puissent arriver sur place mais la nouvelle demande de permis ne concerne absolument pas une augmentation du nombre de charrois. Nous comprenons l'inquiétude des riverains. Il est important qu'ils sachent qu'on a suivi les procédures légales de demande de permis." 

Une réunion a eu lieu hier soir à Fleurus. Les citoyens ont pu poser leurs questions et discuter avec la société.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK