Feu vert pour la demande de régularisation de l'élevage canin " Happy Dogs " à Blaton

Le collège communal de Bernissart a remis un avis favorable sous condition suite à la demande de régularisation des installations de la société " Happy Dogs " à Blaton. Au mois de janvier, lors de l’enquête publique, ce projet avait pourtant fait l’objet de nombreuses réclamations. Une pétition réunissant plus de 50 mille signatures d’opposants à ce que certains appellent une "usine à chiens" avaient même été envoyées aux autorités.

Dans un premier temps, le collège communal de Bernissart avait d’ailleurs remis un avis défavorable. Il n'est cependant pas seul à décider. Il a revu sa position après avoir fait la synthèse des avis favorables des fonctionnaires délégués et techniques wallons, ainsi que ceux du Département Nature et Forêt et de la Direction du bien-être animal. L’avis favorable du collège est par contre soumis à conditions, parmi lesquelles une limite de 30 chiens maximum.

"Ces conditions nous semblent indispensables, explique Maud Wattiez, échevine du bien-être animal. Elles sont principalement déterminées par la conviction du collège que le cadre légal actuellement d’application sur les conditions d’agrément des établissements pour animaux date d’un autre temps."

La procédure n’est peut-être pas totalement terminée. Si un recours est introduit contre l’avis du collège, les ministres wallons Céline Tellier et Willy Borsus devront trancher. Si aucun recours n’est introduit, la décision du collège de Bernissart sera confirmée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK