Faut-il fermer l'aire de repos de Froyennes la nuit ?

La nuit, les aires de repos peuvent parfois s'avérer insécurisantes
La nuit, les aires de repos peuvent parfois s'avérer insécurisantes - © RTBF

Comment empêcher les violences sur le parking et aux alentours de l’aire d’autoroute de Froyennes ? Le week-end dernier encore, une bagarre entre différents groupes de migrants s’est soldée par un coup de feu, un homme a été blessé. Faut-il fermer cette aire de repos la nuit, comme on l’a fait pour d’autres ? C’est en tout cas ce que réclame à cor et à cri le bourgmestre de Tournai. Il n’en peut plus, il est à bout, et il le dit, dans une lettre au gouverneur de la Province, Paul-Olivier Delannois exprime toute sa colère, tout son découragement. "Cela fait des mois que j’interpelle les ministres de l’Intérieur, le secrétaire d'Etat à l’Immigration, le Procureur du Roi de Tournai", regrette-t-il. Pas de réponse, pas de résultat.

Il est vrai que si on regarde les chiffres de la criminalité qui émanent de la police fédérale, l’aire de Froyennes est la moins sûre de Wallonie. Et le bourgmestre en a assez de cette réputation, alors qu’il ne peut rien y faire, puisque ce n’est pas de sa compétence. "Que dois-je répondre, questionne-t-il, à l’entrepreneur Dufour qui a dû investir des centaines de milliers d’euros pour protéger son entreprise qui était visitée tous les jours et où l’on retrouvait fréquemment des armes blanches ? Aux contrôleurs de trains qui m’informent que lorsque les transmigrants montent en nombre dans un wagon, ils n’ont d’autres choix que d’arrêter le transport ou de fermer les yeux en continuant à contrôler M. et Mme Tout-le-Monde ? Aux habitants de Froyennes qui s’inquiètent de voir déambuler de nombreuses personnes la nuit venue ? Aux policiers qui savent pertinemment bien que délivrer des ordres de quitter le territoire n’aboutit jamais à aucun résultat ? Aux camionneurs qui se font agresser et qui doivent prendre des mesures pour protéger leurs véhicules ?"

Paul-Olivier Delannois exhorte donc le gouverneur, de fermer le parking, la nuit uniquement, pour limiter les conséquences pour limiter l’impact économique sur la station-service et les commerces.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK