Farciennes: douze jeunes motivés par le travail de l'Eté Solidaire

Illustration
Illustration - © rtbf.be - Daniel Barbieux

Conciliant à la fois job d’étudiant et manière de rendre service à la communauté, les opérations "Eté solidaire" se multiplient un peu partout en Wallonie.

A Farciennes, par exemple, douze jeunes âgés de 15 à 21 ans y participent. Ils gagnent un peu d'argent de poche en réalisant de petits travaux dans leur quartier.

Alors, ils manient la bêche et la pelle, ils ratissent. Pour ces jeunes Farciennois, la mission du jour est simple: réaménager le Bois Monnart. Mais l'objectif de l'opération se situe bien au-delà du simple travail manuel: il s’agit d’inculquer des notions de citoyenneté à ces jeunes. Pour Vincent Valentin, l'un des coordinateurs, "Ce matin, ils ne connaissaient pas et là maintenant on les laisse au maximum gérer leur boulot. On est là et on regarde ce qu’ils font mais ils s’organisent en équipe et, évidemment, ils créent des liens. Il y a même des gens qui habitent la même rue et qui ne se connaissaient pas. Et là ils établissent des liens entre eux. On espère que cela va déboucher sur autre chose et qu’ils seront aussi solidaires les uns des autres par la suite."

Cette philosophie séduit puisque, pour les douze postes qui étaient disponibles à Farciennes, une quarantaine de jeunes gens se sont portés candidats. Tous intéressés par le travail de groupe ou par le fait de travailler en extérieur. Et puis, il y a aussi l’aspect financier car, pour les dix jours de boulot effectués, ils toucheront un salaire de 400 euros. Avec, en prime, la sensation d'avoir contribué à l'embellissement de leur commune.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK