Farciennes: 100 millions d'euros pour relancer la ville

Projet d'un écoquartier à Farciennes
3 images
Projet d'un écoquartier à Farciennes - © Ville de Farciennes

Depuis dix ans, le visage de la ville de Farciennes, n'a cessé d'évoluer au gré des investissements: 60 millions d'euros ont été investi depuis 2006 pour la rénovation de la grand-place, du hall des sports, des rues principales et surtout pour la création du parc d'entreprises Ecopole.

Mais ce n'est pas tout: une autre phase d'investissements estimée à près de 40 millions d'euros va être lancée pour aménager le centre-ville, créer des logements et de nouveaux commerces, un investissement qui devrait créer près de 3 000 emplois. Selon Hugues Bayet (PS), le bourgmestre de Farciennes : " Nous avions une image épouvantable dans les années 90, c’est désormais une histoire ancienne, nous avons baissé notre taux de chômage, diminué notre taux de criminalité, créé des emplois et amené de nouveaux investisseurs. Cerise sur le gâteau, nous avons accueilli de nouveaux habitants. Mais ce n’est que le début, car le programme d’aménagement, va conforter cette tendance. Nous allons remettre en évidence nos espaces verts, et utiliser l’Ecopole pour drainer de l’activité économique et relancer notre centre-ville, puisque les 300 ha dédiés, devraient à terme créer près de 3 000 emplois. "

Farciennes change son image

En décembre 2014, le Gouvernement wallon a approuvé le Périmètre de Rénovation Urbaine de Farciennes. En lien avec l’Ecopole, l’objectif de cette opération est de réinvestir le centre-ville de la commune par la création de logements moyens et de commerces de proximité. Pour ce faire, les acteurs qui voudront investir dans le cœur urbain auront la possibilité de bénéficier d’un soutien financier. En parallèle, douze fiches seront réalisées à court (5 ans), moyen (10 ans) et long terme (15 ans) pour un montant de 55 millions €.

Vous pouvez consulter les projets immobiliers de la commune de Farciennes en CLIQUANT ICI pour télécharger le fichier pdf.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK