Face au froid, jardiniers et pépiniéristes redoublent de prudence à la foire d'Enghien

Les passionnés du jardin doivent encore patienter.
2 images
Les passionnés du jardin doivent encore patienter. - © RTBF

Pour beaucoup de jardiniers amateurs, le printemps revient en même temps que l’envie de remettre les mains dans la terre. Le soleil est cependant trompeur… et la période reste délicate pour ceux qui entendent planter. Ce week-end, le froid piquant l’a d’ailleurs rappelé aux jardiniers amateurs et pépiniéristes présents à la foire aux jardins d’Enghien, l’une des premières de l’année."On n’achètera pas de pas de fleurs aujourd’hui, prévient d’ailleurs d’emblée Marc, un visiteur de la foire. Avec le gel, pas question de mettre les bacs dehors."

Pourtant, la météo actuelle n’empêche pas de déjà se mettre au boulot dans le jardin. Les rosiers par exemple ne sont pas spécialement frileux, et il est d’ailleurs plus que temps de les planter. Mais toujours hors période de gel bien sûr.  "Un rosier supporte tout, sourit le vendeur André Casteels. Même une année sèche, c’est bon car ses racines vont en profondeur."

Attendre les Saints de Glaces…

Mais tout jardinier qui se respecte le sait : il faut attendre les Saints de Glace avant d’entreprendre le plus gros du travail. "Ca vaut pour beaucoup de choses, y compris les bulbes, nous glisse une pépiniériste. Surtout attendez le week-end du 11 mai… Ce n’est qu’à partir de cette date qu’il n’y a plus aucun risque de gel." En attendant, il vaut mieux protéger ses hortensias et ses érables du Japon. "Avec un voile qui permet de gagner 2 ou 3 degrés et il n’y aura pas de problème ", nous conseille un autre pépiniériste.

Mais à Enghien comme partout ailleurs, beaucoup étaient pressés de lever le voile et de voir arriver le mois de mai.

Les fruiticulteurs sont aussi inquiets, comme on peut le voir dans ce direct de Marc Mélon depuis Berloz (JT 13h):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK