Un chantier de drainage provoque l'explosion d'une conduite d'hydrogène à Braine-le-Comte : pas de blessés

Une canalisation d'hydrogène de la société "Air Liquide" a été touchée, ce jeudi vers 11h00, par un engin de chantier affecté à des travaux de drainage pour un agriculteur. Les faits se sont déroulés dans un champ à Braine-le-Comte, à proximité du chemin Gaillard.

C'est une pelleteuse qui, en creusant une tranchée, a troué la conduite. Une explosion a alors eu lieu, avec des flammes de plusieurs mètres de haut.

Un engin de chantier a été détruit mais il n'y a pas de blessés malgré une évidente grosse frayeur. Deux habitations situées non loin de là ont été évacuées par précaution et un périmètre de sécurité a été établi.

La société Air Liquide a immédiatement appliqué des procédures pour assurer la sécurité des riverains et de la canalisation afin de limiter les dégâts. Un entrepreneur certifié par Air Liquide a été désigné pour effectuer les réparations.

Qui est responsable?

Après la catastrophe de Ghislenghien, un cadastre du sous-sol avait pourtant été mis en place et ce type d'accident ne devait plus arriver. Et effectivement, cette conduite est répertoriée sur la plate-forme klim-cicc.be. Avant de travailler en sous-sol, les entrepreneurs doivent déclarer leur chantier et vérifier sur ce site qu'il n'y a pas une conduite en dessous.

Ici, personne n'a pensé ou pris le temps de vérifier avant de commencer les travaux. Airliquide qui a placé la conduite ne devrait donc pas être inquiété. Reste à définir qui devra assumer ses responsabilités. Le propriétaire qui connait son terrain ou l'entrepreneur qui aurait peut-être dû se renseigner?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK