Enquête publique bientôt lancée pour la sortie routière sud de Charleroi

Enquête publique bientôt lancée pour la sortie routière sud de Charleroi
Enquête publique bientôt lancée pour la sortie routière sud de Charleroi - © Google Maps

Le gouvernement wallon a annoncé jeudi avoir "pris acte" de l'étude d'incidences relative au dossier du tracé de l'axe routier E420-N5 à la sortie sud de Charleroi et a décidé de poursuivre la procédure en transmettant le projet de plan et le rapport sur les incidences environnementales aux collèges communaux concernés, ce qui va permettre de lancer l'enquête publique sur le territoire de ces communes.

Cette sortie sud de Charleroi constitue un des derniers goulets d'étranglement sur l'axe autoroutier Rotterdam-Marseille, principalement entre Laneffe et le Grand ring de Charleroi (R3).

En 2015, le précédent gouvernement wallon (PS-cdH) avait décidé de réviser le plan de secteur en vue d'inscrire un périmètre de réservation et un projet de tracé de la E420-N5 au sud de Charleroi. Il s'était basé sur une nouvelle stratégie abandonnant la vision d'une autoroute et de ses contraintes au profit de "voies rapides urbaines".

En vertu de la décision annoncée jeudi par le ministre de la Mobilité Carlo Di Antonio (cdH), le lancement de l'enquête publique sera annoncé à la population dans la presse écrite et via des affiches au sein des valves communales.

"Toute personne intéressée pourra consulter le dossier dans les communes concernées (Charleroi, Châtelet, Gerpinnes, Ham-sur-Heure-Nalinnes, Walcourt), sur le site internet de la Direction de l'Aménagement du territoire et de l'Urbanisme du Service public de Wallonie (DG04) et les sites internet des communes concernées dans les prochaines semaines", a précisé M. Di Antonio dans un communiqué.

Toute personne intéressée pourra remettre un avis sur le projet de tracé en s'appuyant sur les conclusions du rapport de l'étude d'incidences dans les 45 jours suivant le lancement officiel de l'enquête publique. Celle-ci devrait débuter et se clôturer avant la fin de l'année 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK