Elections fédérales et régionales : les déçus

Les résultats des urnes n'ont pas fait que des heureux hier soir.
Les résultats des urnes n'ont pas fait que des heureux hier soir. - © RTBF

Les élections ont aussi fait des déçus dans les circonscriptions Charleroi/Thuin et Soignies/La Louvière. Plusieurs politiques ne siégeront plus comme député. Citons par exemple au PS : Virginie Gonzalez d’Anderlues. Elle siégeait au parlement wallon depuis 10 ans. Toujours chez les socialistes, déception aussi pour le Carolo Serdar Kilic, lui aussi à Namur depuis 2009. Et puis au fédéral cette fois, fin de l’aventure parlementaire pour le Fleurusien Olivier Henry.

Au MR, Olivier Destrebecq perd son siège à la Région où il était depuis 2014. « Ce que je ressens aujourd’hui, c’est de la frustration mais surtout de l’inquiétude pour la Région du Centre qui est en train de basculer véritablement à gauche. Ma plus grosse crainte n’est donc pas au niveau personnel mais bien pour l’avenir de cette région. En ce qui me concerne, c’est le jeu : quand on s’investit en politique, on sait qu’il y a un moment où ça peut basculer. Le moment est venu pour moi mais je reste confiant ». Autre libéral qui ne siégera plus : Philippe Knaepen de Pont-à-Celles, désormais ex-député wallon.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK