Dour: des élèves de l'Athénée Royal mettent au point un robot jardinier

Un robot jardinier pour aider les personnes âgées
2 images
Un robot jardinier pour aider les personnes âgées - © RTBF

Il aura fallu un an à Romain, Matthias et Clément, élèves en 5ème secondaire, pour concevoir et fabriquer leur petite machine roulante qui permet pour l’instant de faire des trous dans la terre et planter des graines et c’est en pensant à leurs grands-parents que ces scientifiques en herbe ont eu l’idée de ce robot. "Toutes les semaines, ils se plaignent qu’ils ont mal au dos en faisant leur petit potager" nous explique Romain, "on a donc pensé à les aider."

Un robot conçu en-dehors des cours

Le trio a passé ses temps de midi à travailler son projet, le mercredi aussi après les cours. Romain a même pris des cours du soir en programmation. "On a dû maîtriser pas mal de choses" poursuit Matthias, "tout ce qui était électrique forcément mais aussi la programmation du robot, la mécanique et il a fallu aussi surmonter pas mal de petits problèmes au fil des étapes." Les compétences de chacun ont permis au projet de prendre forme. "On a travaillé par étape et par prototype " précise Clément, "on a fait trois prototypes pour aboutir à notre machine roulante."

Je n'aurais jamais osé me lancer dans cette expérience

Au travers du châssis en plexiglass, on imagine les heures de réflexion et de travail pour parvenir à ce résultat. Pour les motiver et les aider dans leur réflexion, ils ont pu compter sur leur professeur de physique, Michaël Bruneel. "A leur âge, je n’aurais jamais osé me lancer dans cette expérience. Pour un professeur, c’est aussi très motivant de sortir des cours que l’on donne tous les jours. Ce n’est pas la première fois que certains de nos élèves participent à des projets qui sont ensuite primés dans des concours comme ici pour ce robot qui a décroché un deuxième prix à Science Expo organisé il y a quelques jours à Bruxelles." Et ça leur fait déjà une sacrée expérience à ces jeunes. "Ce que je remarque aussi " poursuit leur professeur, " c’est que pas mal d’élèves qui font cette démarche courageuse ont ensuite une idée précise de ce qu’ils veulent choisir comme filière : l’informatique ou des études d’ingénieur notamment. "

Le robot devrait être rapidement capable de creuser des trous dans un petit potager et d’y planter des graines de façon régulière. Pour l’instant, ce ne seront que des graines de radis pour respecter les dimensions programmées dans la machine. Ce projet visait également à montrer qu’on peut être ingénieux mais qu’on pense aussi au recyclage. A part le moteur principal et les roues, tout a été conçu avec des matériaux de récupération. "On a trouvé une crémaillère (tiroir) sur un lecteur CD qui ne fonctionnait plus, on a récupéré aussi le petit moteur d’une brosse à dents électrique et le plexiglass qui sert de châssis à notre robot et bien on l’a retrouvé dans une armoire à l’école".

Romain et ses copains sont évidemment assez fiers d’eux. Ce mardi, ils ont fait une démonstration devant leurs parents. Après les examens, ils iront en juillet en Pologne pour exposer leur " foreuse semoir automatique à la belge " avant de participer à un nouveau concours européen au mois de septembre. Et qui sait peut-être un jour, croiserez-vous ce petit robot dans un magasin de bricolage et jardinage…                         

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK