Tournai: des perquisitions en cours au CPAS

Le Parquet de Mons a ouvert une instruction concernant des détournements d'argent au préjudice du CPAS de Tournai. C'est Sylviane Pichuèque, une juge spécialisée dans la criminalité financière qui a été mandatée.  On a appris vers 16 heures ce mardi qu'une perquisition était en cours dans les bureaux du CPAS.

Les soupçons se concentrent, à ce stade, sur la directrice financière du CPAS, qui a mis fin à ses jours ce week-end. On parle de montants de près de 2 millions d'euros.  Le collège communal de Tournai se dit choqué par les informations sur les détournements au sein du CPAS et soutient sa présidente Rita Leclercq.

Selon nos informations, la dénonciation viendrait de l'intérieur du CPAS de Tournai et serait le fait d'un conseiller Ecolo du Centre public d'action sociale. Un conseiller qui se serait montré pour le moins inquiet au sujet de la gestion financière du CPAS et a décidé d'en référer au gendarme des opérations bancaires qu'est la CETIF (une cellule indépendante chargée de lutter contre le blanchiment d'argent).

Le parti Ecolo se souvient

Le Parti Ecolo a rappelé ce mardi matin avoir déjà dénoncé au milieu des années 90 des irrégularités dans la gestion de certains comptes du CPAS. Une dénonciation qui avait poussé l'ancien directeur financier vers une retraite anticipée. Et il avait été remplacé par... Ariane Ruffelart.

Récemment un membre du parti ECOLO est informé de l'existence d'un compte du CPAS à la banque CPH de Tournai.  La Présidente du CPAS Rita Leclercq en est informée mais elle s'étonne: le CPAS de Tournai ne dispose pas de compte dans cette banque.  Après vérification, la directrice constatera qu'un compte avec les avoirs du CPAS était bel et bien ouvert à la banque CPH au nom d'... Ariane Ruffelart. 

La direction du CPAS de Tournai a déposé plainte vendredi pour que la justice soit au courant du dossier. Raison pour laquelle elle ne confirme pas la somme de deux millions d'euros détournés, ni la période durant laquelle les détournements ont été effectués.

La suite on la connaît, devant ces informations, Rita Leclercq convoque Ariane Ruffelart et la démet de ses fonctions. Quelques heures plus tard, cette dernière met fin à ses jours.

L'enquête ne fait que commencer. Elle va devoir déterminer si la directrice financière du CPAS était la seule responsable de ces détournements d'argents, si elle a bénéficié de complicités et aussi d'établir le plus précisément possible le montant dérobé. 

Précisons encore que Rita Leclercq avait convoqué la presse ce mardi à 16 heures mais, en raison des perquisitions, cette conférence a été annulée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK