Des portiques de contrôle bientôt installés dans les stations de métro à Charleroi

Illustration
Illustration - © Belga - AFP - Andreas Solaro

Si vous êtes un usager du métro carolo, il ne vous sera bientôt plus possible d’embarquer dans l’une de ses rames sans être en possession de votre ticket.

Des portiques seront en effet installés d'ici un an dans toutes les stations.

Le but est de mieux contrôler encore que tout le monde a bien payé son titre de transport.

Cela veut-il dire qu'il y a beaucoup de fraudeurs ? De moins en moins selon Gérard Monseux, le président des TEC de Charleroi : "Je dirais même que la situation s’améliore parce que, depuis que nous avons installé le nouveau système de validation, nous constatons que les gens ont pris l’habitude. Donc, finalement, la fraude a tendance à diminuer."

Il ajoute que les contrôles sont réguliers, mais dans le but à la fois de sécuriser le mode de transport et de bien vérifier que les gens valident. "C’est aussi une sécurité au niveau de l’accès aux stations, nous avons pensé qu’il était utile d’installer ce type d’équipement. Donc, immanquablement, ici pour pouvoir accéder à une station, du moins celles qui ne sont pas à tout vent, il faudra valider pour que le portique puisse s’ouvrir à la fois pour rentrer mais également pour sortir."

Ce changement implique, par exemple, que si quelqu’un prend le métro à Jumet-Puissant, où il n’y aura pas de portique, et qu’il descend en centre-ville, il y aurait effectivement ce contrôle qui serait opéré à la sortie. 

Six portiques pour commencer

Dans un premier temps, il y aura des portiques dans six stations, mais le président des TEC de Charleroi ne veut pas en rester là : "Nous envisageons d’étendre le système vers les lignes où cela est possible parce que, évidemment, c’est très difficile de pouvoir installer des portiques là où la station est à l’air libre mais où celle-ci est simplement alimentée par un escalator, c’est vraiment très aisé. Nous ne faisons que suivre un mouvement qui existe dans d’autres villes."

L’installation de ces portiques est prévue pour 2019. Actuellement, des travaux de modernisation d’une série de stations sont en cours. "Une fois que ceux-ci seront terminés, conformément au programme qui a été arrêté avec la Société Régionale Wallonne des Transports, il y a toujours un budget qui est effectivement prévu pour réaliser ces travaux", assure Gérard Monseux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK