Des modifications politiques en cascade après la démission de Paul Furlan

Paul Furlan
Paul Furlan - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

La démission de Paul Furlan entraîne un véritable jeu de chaises musicales politique dans la région. En quittant ses fonctions de ministre, il va forcément reprendre les postes qu'il avait dû abandonner.

En 2009, suite à sa nomination de ministre, Paul Furlan a dû abandonner son poste de bourgmestre de Thuin. Depuis, plusieurs échevins, Marie-Eve Van Laethem, Vincent Crampont et Philippe Blanchard l'ont remplacé. Il s’agissait d’échevins délégués à la fonction de bourgmestre mais Paul Furlan était omniprésent et est resté à la manœuvre pendant toutes ces années. Il va donc reprendre son poste officiellement.

Paul Furlan peut aussi, s’il le veut, reprendre son siège de député wallon qu'il a obtenu aux élections de 2014. Il fait en effet partie des députés-bourgmestres qui ont été autorisés à exercer les deux fonctions simultanément. Son siège est occupé par l'un des suppléants PS: François Devillers. Ce dernier devra donc rendre en quelque sorte sa place à Paul Furlan. François Devillers récupèrera, lui, de son côté, son poste d'échevin des finances à Morlanwelz.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK