Des écoliers sans instituteur pendant des mois dans des écoles du Hainaut

Des écoles maternelles et primaires lancent un SOS: les directeurs ne parviennent plus à trouver d'instituteurs pour remplacer les enseignants malades. C'est le cas par exemple au collège Sainte-Marie à Boussu et Saint-Ghislain. Là, le directeur du collège a lancé un message aux parents pour les prévenir. En 20 ans, Edi Mestriner n'a jamais vu ça et ça fait plusieurs mois que ça dure.

Au sein du cette école, on essaie tant bien que mal d'occuper les enfants privés d'instituteur ou d'institutrice. Les institutrices qui le peuvent leur préparent des révisions. On leur fait refaire des examens et tests des années précédentes.

Manque cruel de professeurs

Mais pendant ce temps, ils n'ont plus cours. Le directeur a bien essayé de trouver des gens qui ont les titres suffisants, des professeurs du secondaire par exemple. Mais même ceux-là, selon Edi Mestriner, on n'en trouve pas. La banque de données du marché de l'emploi est désespérément vide, dans le bassin Mons-Tournai en tous cas.

En l'absence d'instituteur, les élèves sont surveillés par des ALE. Des personnes expérimentées qui sont, d'habitude, chargées des garderies.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK