Des cyclistes souffrant d'un handicap sur la route du tour de Wallonie à Thuin

Des cyclistes souffrant d'un handicap sur la route du tour de Wallonie à Thuin
Des cyclistes souffrant d'un handicap sur la route du tour de Wallonie à Thuin - © rtbf.be - Luciano Arcangeli

Lors de l’arrivée du tour cycliste de Wallonie à Thuin ce mercredi, des amateurs ont aussi franchi la ligne d'arrivée un peu avant les coureurs professionnels. Il s’agissait de cyclistes en tandems, en handbikes ou en tricycles. L'AVIQ, l’Agence pour une Vie de Qualité avait, en fait, organisé une randonnée pour 150 cyclistes en situation de handicap.

Parmi eux, Patrick, accompagnateur d' Elias sur leur tandem: "C’est une balade extraordinaire à faire avec un résident de notre institution parce que là on partage les efforts et on souffre tous les deux sur notre machine. Et on pédale de concert. Là on a fait une vingtaine de km et ça fait deux heures qu’on roule. Nous on va souvent rouler en Flandres où le relief est plus plat. Elias n’a pas l’habitude de fournir des efforts de ce niveau-là. Il aime bien le vélo et c’est mon partenaire en tandem et, à chaque sortie, nous partons ensemble. Il y a une coordination qui s’est créée d’abord par l’habitude donc je sens l’effort qu’il fournit, je sens le moment où il déséquilibre un peu le tandem par exemple parce qu’il va être distrait, fatigué, et qu’il va pousser moins sur les pédales. Donc là il y a une série de signes qui peuvent indiquer qu’il faut arrêter l’activité ou ralentir le rythme, modifier quelque chose quoi."

Quant à Olivier, cycliste malvoyant, il ne cache pas sa joie de pouvoir pédaler avec son guide, Marc, sur un tandem: "Pour moi, il faut avoir quelqu’un comme pilote sinon on ne peut plus sortir. Alors avec un pilote, on peut encore faire du vélo. Et nous on fait des balades tous les quinze jours. Au début, j’avais un peu peur mais plus maintenant. Maintenant j’ai l’habitude et on est dans le mouvement."

Une belle initiative donc que celle-là même si certains ont bien dû reconnaître que la région de Thuin était plutôt vallonnée pour la parcourir à vélo sans y être habitué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK