Des "Apache" américains dans le ciel hennuyer ce mardi

Les Américains ont choisi de faire transiter leur matériel et leurs soldats par la Belgique
Les Américains ont choisi de faire transiter leur matériel et leurs soldats par la Belgique - © Pixabay

Plus de 80 hélicoptères américains traverseront le ciel hennuyer ce mardi. L'armée américaine fera transiter les appareils et 1.900 militaires par le port de Zeebrugge pour renforcer le flanc oriental de l'Otan, un déploiement qui se déroule en parallèle avec celui d'une brigade blindée transitant par le port d'Anvers. Ces hélicoptères de différents types (des AH-64 Apache d'attaque et des CH-47 Chinook, UH-60L et M Black Hawk de transport) viennent du Kansas. Ils arriveront à Zeebrugge le 29 janvier, avant de gagner la base américaine de Chièvres (entre Mons et Ath), puis l'Allemagne et l'est de l'Europe. 

Ces hélicoptères débarquent en Europe alors que l'US Army a aussi choisi pour la deuxième fois - sur quatre rotations de troupes à ce jour - le port d'Anvers et la Belgique pour faire transiter vers l'Europe de l'Est une brigade blindée au grand complet, soit plus de 3.000 soldats et 3.500 pièces d'équipement, dont des chars de combat, des obusiers, des véhicules chenillés, ...

L'opération "Atlantic Resolve", purement américaine et en cours depuis 2016, vise à renforcer le flanc oriental de l'Otan et à dissuader la Russie de toute velléité de s'attaquer à un pays allié. Elle fait suite à l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou au printemps 2014. Les Etats-Unis et l'Otan ont dans la foulée décrété un déploiement sans précédent de la présence militaire alliée en Europe de l'Est face à une Russie jugée "agressive". Cette posture, décidée par le président démocrate Barack Obama, a été confirmée par son successeur, le républicain Donald Trump, en dépit de ses réticences initiales à s'engager en faveur de l'article 5 du traité de l'Otan qui porte sur la défense collective entre alliés.