Décès de Maëlle à Charleroi : une école sous le choc

Maëlle, une jeune adolescente de quinze ans, s’est donné la mort vendredi dernier. Les circonstances de ce drame font l’objet d’une enquête qui s’intéresse notamment aux réseaux sociaux.

Ce lundi matin, les élèves de l’école Saint Joseph Notre Dame de Jumet, où elle était scolarisée, se sont réunis en sa mémoire. Dans l’établissement, enseignants, parents et élèves sont sous le choc. Un encadrement a été mis en place. Pour Dominique Conrardy, directeur adjoint de l’école, "C’est un choc pour tout le monde. Nous essayons d’accueillir les élèves dans les meilleures conditions et de leur donner des moments de parole. Nous avons prévu différents dispositifs pour les élèves de la classe de Maëlle. Tous les élèves de l’école sont accueillis par les enseignants et ont des moments de discussion et d’échanges. Par ailleurs, nous sommes accompagnés par notre centre PMS et par les équipes mobiles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Jusqu’à vendredi, on a pris des dispositions spéciales afin que tout le monde ait l’occasion de pouvoir exprimer ses émotions."

Une enquête menée par la police devrait déterminer les raisons qui auraient pu mener au décès de Maëlle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK