Déception à l'Aquascope de Virelles: les cigogneaux nés en juin sont morts

Mauvaise nouvelle au lac de Virelles : les trois cigogneaux, nés au début du mois de juin, sont morts. Un couple de cigognes s'était installé là pour pondre, ce qui est très rare dans notre région.

Sébastien Pierret, responsable nature à l’Aquascope de Virelles, est un peu déçu et nous explique comment, selon lui, les cigogneaux n’ont pas survécu : " Le mâle était très très jeune : à peine deux ans. Ce qui, dans la littérature, n’est pas courant. On trouve très très peu de mâles nicheurs d’un âge aussi précoce. Avec un si jeune mâle, on avait même peur que les œufs ne donnent rien. Son inexpérience a-t-elle joué à un moment donné ? Ca se peut. Normalement, les adultes amènent toujours de la nourriture prédigérée aux petits. Donc, ils vont se nourrir et reviennent dans le nid où ils régurgitent de la nourriture prémâchée pour les cigogneaux. Le mâle le faisait au début mais, après, on a remarqué qu’il amenait la nourriture telle que capturée : des campagnols, des souris et des rats entiers par exemple. Alors, peut-être que les étapes dans le nourrissage ont été un peu vite franchies. Cela dit, souvent, les premières nidifications peuvent être des échecs. Ca se voit chez les cigognes comme chez certains rapaces aussi où, la première année, ça ne va parfois même pas jusqu’à l’éclosion. Nous sommes un peu déçus, c’est certain, mais notre expérience dans le domaine des oiseaux nous montre que ça ne marche toujours du premier coup. Mais quand ça prend la bonne direction par après, en général, ça finit par payer. Nous ce qu’on espère vraiment c’est que les individus aient bien repéré l’endroit et qu’ils reviennent l’année prochaine plus expérimenté et plus motivé que jamais pour nous mettre de beaux jeunes à l’envol ! "

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK