Décathlon: un nouveau concept de surface commerciale à Charleroi dès le 18 décembre

Le projet Décathlon de Charleroi
Le projet Décathlon de Charleroi - © Décathlon

Un Décathlon nouvelle mouture, à la fois complexe urbain et sportif de 6.000 m², est sorti de terre à Charleroi, occupant une ancienne friche industrielle. Il s’agit du deuxième du genre en Europe après Barcelone. Ce mastodonte du sport ouvrira ses portes le 18 décembre.

Les travaux qui avaient démarré il y a dix mois touchent à leur fin, pour un investissement total estimé à dix millions d’euros.

Concrètement, le Décathlon Charleroi accueillera "une salle de sport de 100 m², la plus grande salle d’escalade de bloc de Belgique (1.000 m²), un terrain multisport, un skatepark, du street basket, sans oublier cinq terrains de foot et cinq terrains de padel sur le toit", détaille l’enseigne.

Pour la première fois, les collaborateurs de la marque ont été associés au projet dès le départ. "Ils ont joué un rôle actif en étant impliqués en permanence", explique Thomas Lecomte, un des coresponsables du projet. "Ils ont pu en définir les grandes lignes : mise en avant de l’aspect écologique, de la notion d’expérience, participation aux différentes étapes du développement. Chacun a donc pu trouver sa place dans ce projet, de la rédaction d’une charte collective, en passant par l’élaboration des stratégies et des objectifs ou à l’élaboration de l’organisation humaine sur les deux magasins."

Le magasin situé à Châtelineau fera, quant à lui, l’objet d’un remodeling au printemps 2020. "Son avenir est donc assuré", confirme le groupe.

L’ouverture du magasin de Charleroi permet la création d’une trentaine d’emplois : 25 CDD, 7 CDI, plus une trentaine de jobs étudiants. Tous les collaborateurs de Châtelineau auront la possibilité de travailler pour les deux sites.

La chaîne française Décathlon est active en Belgique depuis 1997 et y possède actuellement 33 points de vente ainsi qu’un centre logistique, ce qui représente plus de 3.000 collaborateurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK