Cours à distance : la galère pour les étudiants en zone blanche

Suivre un cours à distance : un vrai calvaire pour les étudiants qui habitent en zone blanche.
Suivre un cours à distance : un vrai calvaire pour les étudiants qui habitent en zone blanche. - © RTBF

Avec le reconfinement, les auditoires des universités et des hautes écoles restent désormais vides. Les cours s’organisent à distance, les étudiants sont invités à les suivre depuis leur ordinateur. Une période de plusieurs semaines qui s’annonce compliquée pour ceux qui habitent en zone blanche, ces endroits du pays où la connexion internet peine à suivre.

Dans les Honnelles par exemple, une commune rurale coincée entre Mons et la frontière française, Lino et Marcello s’arrachent les cheveux devant leur ordinateur. A certains moments de la journée, lancer une vidéo youtube ressemble ici à un défi. "Il faut parfois plusieurs dizaines de secondes pour que la vidéo se charge, nous montre Lino. Alors quand il faut suivre un cours en vidéoconférence, c’est encore plus compliqué."

La connexion ne tolère en effet pas toujours une communication vidéo. Pour Lino, le cours de math est donc très perturbé. "J’ai dû plusieurs fois me reconnecter, ça m’a pris une demi-heure… J’ai raté la moitié du cours."

Difficile quand il faut partager la connexion

Dans la maison, Lino n’est pas le seul étudiant. La connexion, il doit la partager avec Marcello, son frère qui suit un cursus à l’université. Et lui aussi perd parfois patience devant l’écran. "Quand ça bugge pendant un cours donné en anglais, on perd le fil de la discussion. On est clairement désavantagés par rapport à d’autres."

De l’autre côté de la rue, Emilien, étudiant en informatique, est dans la même galère. "Si je veux faire une mise à jour, ici il me faut une heure pour télécharger un giga. A l’école, ça me prend 8 secondes. La différence est quand même notable."

Entre le frère, lui aussi aux études, et le papa en télétravail, il faut donc s’organiser pour bénéficier de la connexion chacun son tour. "En ce qui me concerne, j’essaye de travailler tôt le matin et tard le soir pour laisser la connexion aux enfants pendant la journée", indique Laurent, le papa. Lequel avoue que la connexion défaillante est parfois source de tensions à la maison.

Un désavantage pour les examens

De la tension et du stress, surtout quand Emilien doit passer un examen à distance : "Pour les examens, les profs nous demandent de scanner nos feuilles, reprend Emilien. Quand il faut en envoyer une dizaine, la connexion est tellement lente qu’il faut prévoir de le faire 15 minutes avant la fin pour ne pas remettre sa copie en retard."

Pour les prochains examens, Emilien a donc déjà prévu de se rendre chez ses grands-parents où la connexion est meilleure. Ses voisins Lino et Marcello ont eux lancé une pétition dans l’espoir de faire bouger les autorités et les opérateurs.

Journal télévisé 11/04/2020

En Wallonie, il existe encore 39 zones blanches. Autre exemple, dans ce reportage, à Houffalize. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK