Courcelles : sensibilisation à la gestion des déchets dans un fast-food

L'emballage : un des nombreux déchets à gérer par l'entreprise de restauration rapide
L'emballage : un des nombreux déchets à gérer par l'entreprise de restauration rapide - © rtbf.be - Luciano Arcangeli

Carlo Di Antonio (cdH), le ministre wallon de l'Environnement, était en visite ce mercredi à Courcelles. Le temps, pour lui, de découvrir l'envers du décor d'une chaîne de restauration rapide qui met en pratique la gestion sélective de ses déchets.

Cela virevolte en cuisine mais, dans ce fast-food, tout est calculé. Le temps de cuisson du burger mais aussi l'épaisseur et le poids de l'emballage. Le tri est donc devenu prépondérant pour les responsables de la chaîne.

Michel Van Heynn, directeur des opérations de la marque, explique : "On va travailler directement au sein du restaurant au niveau du recyclage et de la séparation des différents fûts de déchets. Il y a le papier, les plastiques d’emballage, les bouteilles pour conserver l’huile de friteuse par exemple. Ca se fait d’abord au sein de la cuisine et, ensuite, à l’arrière de la cuisine dans un stock de recyclage où les différents fûts vont être séparés."

Pour les entreprises, les taxes et la gestion des déchets deviennent un nouvel enjeu. Quel que soit le type d'entreprise, gérer au mieux ses déchets permet, d'une certaine manière, de réaliser des économies.

Pour Christelle Muls, responsable de la communication de cette chaîne de restaurants : "On a des déchets donc c’est aussi de notre responsabilité de regarder comment on gère ces déchets, comment on peut les réutiliser. Et, en même temps, on veut également sensibiliser nos consommateurs et nos employés sur ce qu’on peut faire avec ces déchets."

Pour rappel, gobelets, tasses et bols en polystyrène, pailles et couverts en plastique seront interdits en Wallonie à partir du 1er janvier 2021.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK