Courcelles lourdement sanctionnée par le Parlement de Wallonie

Les dépenses des élus en période d’élections sont très suivies et épluchées. Ainsi, la commission sur les dépenses électorales du Parlement de Wallonie a rendu son verdict pour les précédentes élections communales et provinciales. Résultat : quatre communes ont été épinglées et sanctionnées.

Courcelles sanctionnée pour une histoire de boîte à tartine  

Courcelles (Hainaut) est la seule commune dont les élus sont sanctionnés financièrement. La bourgmestre Caroline Taquin (MR) et consorts (MR, Ecolo et cdH) se voient sanctionné d’une retenue de 40 % du montant des salaires ou du traitement pour trois mois, pour l’ensemble des 8 membres du Collège concernés. La commission des dépenses électorales sanctionne de manière très dure le collège communal pour la fameuse histoire des boîtes à tartine bleues.

Quelques semaines avant le scrutin d’octobre dernier, la bourgmestre avait distribué des boîtes " de prévention sécurité " bleues, comme son parti, avec son nom dessus, auprès de 7000 séniors. https://www.rtbf.be/info/regions/detail_7000-boites-a-tartines-bleues-avec-le-nom-de-la-bourgmestre-sortante-distribuees-a-courcelles?id=10011918

D’autres élus épinglés

La commission des dépenses électorales du Parlement de Wallonie a également pointé la responsabilité d’autres élus. Parmi ceux qui n’ont pas respecté les règles concernant les dépenses en période électorale, il y a Jean-François Gatelier (le bourgmestre de Sivry-Rance), Philippe Godin et consort (Pepin, tendance MR-Ecolo) et Daniel Senesael (Estaimpuis).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK