Cour d'Appel du Hainaut: 5 ans avec sursis pour ce qui excède 3 ans pour un candidat djihadiste de Quiévrain

La Cour d'Appel de Mons
La Cour d'Appel de Mons - © Vincent Clérin

Une peine de cinq ans de prison, assortie d'un sursis probatoire de cinq ans pour ce qui excède trois ans de prison ferme, a été prononcée, ce vendredi, par la quatrième chambre correctionnelle de la cour d'appel du Hainaut contre un Pakistanais de Quiévrain poursuivi pour participation aux activités d'un groupe terroriste et pour avoir quitté le territoire belge en vue de commettre des infractions terroristes à l'étranger. Il avait été arrêté en Turquie en décembre 2017. 

Le dossier a été ouvert en avril 2017 car la Sûreté de l'Etat avait été informée que le prévenu avait suivi une formation paramilitaire au Pakistan et qu'il avait l'intention de rejoindre le groupe Jahbat-al-Nosra pour se battre en Syrie. En décembre 2017, le jeune homme, fils d'un commerçant de Quiévrain, avait été arrêté en Turquie d'où il s'apprêtait à rejoindre la Syrie. Son intérêt pour la guerre, les armes, les chants guerriers et les combats en Syrie, ainsi que ses contacts entrepris avec des recruteurs ont incité la cour à confirmer le jugement rendu par le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Charleroi, il y a quelques mois.Dans son arrêt, la cour a insisté sur le mépris manifesté par le prévenu à l'égard des valeurs fondamentales de notre société en adhérant à une idéologie combattant celle-ci.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK