Coronavirus : des bourgmestres des Hauts-Pays veulent rendre le port du masque obligatoire dans les commerces

Dès lundi, il sera obligatoire de porter un masque dans les transports en commun. Mais cette mesure ne vaut pas pour d’autres lieux publics, comme les commerces ou les administrations.

Dans la région de Mons, les bourgmestres de la zone de police des Hauts-Pays (Hensies, Quiévrain, Honnelles et Dour) ne l’entendent cependant pas de cette oreille. Ils veulent aller un pas plus loin que la décision du Fédéral en rendant le masque obligatoire dans tous les lieux couverts où il y a du public.

"Au niveau de nos communes, nous avons pris l’initiative de commander des masques en tissu pour les citoyens, explique Eric Thiébaut (PS), bourgmestre d’Hensies. Une fois qu’ils auront été distribués, nous pourrons les imposer dans les commerces et les administrations."

La police va d’abord sensibiliser

Si la distribution des masques se passe sans accroc, l'ordonnance de police dans ces quatre communes devrait être effective aux alentours du 11 mai. La zone de police des Hauts-Pays est prête à les faire appliquer.

"Mais le but ne sera pas de verbaliser à tout prix, prévient le chef de zone Patrice Degobert. On va plutôt sensibiliser et faire prendre conscience aux gens que ces mesures sont importantes pour limiter la propagation du virus. Les décisions communales risquent de ne pas être trop compliquées à mettre en œuvre, car déjà aujourd’hui beaucoup de clients de nos magasins portent un masque."

Des mesures communales cassées par le Gouverneur ?

Reste que cette mesure ne sera d’application que dans les quatre communes de la zone de police des Hauts-Pays. Ailleurs, le port du masque restera seulement recommandé. De quoi alimenter un peu plus la confusion ?

"Peut-être, mais il y a l’autonomie communale, répond Eric Thiébaut, bourgmestre d’Hensies. La mesure sera déjà la même au sein des quatre communes de la zone de police des Hauts-Pays. Et j’espère que d’autres communes et d’autres zones de police suivront le mouvement."

Certains bourgmestres voisins ont déjà affirmé qu’ils ne comptaient pas embrayer. Ils attendent plutôt une décision claire du Fédéral sur l’obligation de porter un masque partout dans l'espace public. Pas sûr non plus que Hensies, les Honnelles, Dour et Quiévrain pourront faire cavalier seul à ce sujet. Contacté, le Gouverneur du Hainaut Tommy Leclercq explique qu’il pourrait casser cette ordonnance de police qui entrerait en contradiction avec les décisions fédérales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK