Coronavirus : à Chimay aussi, le Centre de Santé des Fagnes est en détresse

L’hôpital de Chimay tire la sonnette d’alarme : le nombre de patients positifs au Covid-19 ne cesse d’augmenter. Le Centre de Santé des Fagnes manque en effet de place et de personnel pour faire face à l’afflux de malades. Et s’il avait été épargné lors de la première vague, il est aujourd’hui au maximum de ses capacités.

Thierry Boxus, directeur de l’établissement hospitalier, "Les médecins me disent que la situation médicale des patients est moins bonne. Ce qu’on a en hospitalisation, dans les chambres, ce sont des patients qui ont besoin de plus d’assistance que ce qu’on pouvait avoir en hospitalisation lors de la première vague."

Il faut donc plus de matériel pour prendre en charge ses patients mais aussi plus de personnel formé pour utiliser ce matériel. S’il est possible d’augmenter le nombre de lits disponibles, le personnel, lui, ne peut pas se multiplier. Thierry Boxus confirme la complexité de la situation : "Nous sommes en manque de ressources humaines, en manque d’infirmières, avec un afflux important de patients. On pourrait concevoir d’ouvrir plus de lits covid. Le problème c’est le matériel et l’encadrement infirmier. On est dans un cercle vicieux : ouvrir des lits, y mettre des patients mais ne pas pouvoir les encadrer, ce n’est pas approprié."

Avec l’augmentation rapide du nombre de cas positifs à la covid-19, l’hôpital sera bientôt submergé. La direction fait appel aux autorités pour réagir et très vite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK