Commémoration de la libération à Charleroi: une fresque fait polémique

Le fragment de la fresque qui fait polémique
2 images
Le fragment de la fresque qui fait polémique - © rtbf.be - Daphné Coulon

Charleroi commémore ce 4 septembre sa libération. Il y a exactement 71 ans, la ville était libérée de l’occupation allemande.

Le 4 septembre 1944, des combats de rue ont encore lieu dans Charleroi quand les troupes américaines du général Bradley font leur entrée dans la ville. Les soldats sont acclamés par les Carolos. La cité a été occupée pendant quatre ans.

Ce 4 septembre 2015, les commémorations vont se concentrer à Marcinelle autour d’un lieu de mémoire bien particulier : le Tir, un ancien lieu d’exécution. Une cinquantaine de résistants y ont été fusillés et le poteau d’exécution y est toujours présent aujourd'hui.

Polémique à propos d’une fresque

À l’endroit de ces exécutions, une fresque et un graffiti vont être inaugurés ce vendredi. Ils ont été réalisés par des jeunes de la région. Mais le graffiti fait polémique.

On y voit un soldat allemand de face, en position de tir. Il semble viser la rue avec son arme. Et certains riverains jugent cette image agressive.

Bien sûr, on peut considérer la fresque uniquement comme une œuvre d’art et se demander si elle est jolie ou agressive.

Mais on peut aussi considérer cet ouvrage comme un travail de mémoire. Et se réjouir que des jeunes aient été impliqués dans la commémoration de la Seconde Guerre mondiale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK