Comines-Warneton : Clarebout conteste un contrôle sanitaire de lutte contre le coronavirus

Comines-Warneton : Clarebout consteste un contrôle sanitaire de lutte contre le coronavirus
Comines-Warneton : Clarebout consteste un contrôle sanitaire de lutte contre le coronavirus - © Tous droits réservés

Les patrons de Clarebout Potatoes réfutent l'avertissement reçu vendredi pour manquement aux règles de distanciation sociale entre les ouvriers qui travaillent dans cette entreprise de transformation de pommes de terre

Le constat est clair pour la police de Comines-Warneton et l'auditorat du travail qui ont procédé vendredi au contrôle de Clarebout Potatoes. L'entreprise de transformation de pommes de terre ne respecte pas les règles de distanciation sociale préconisées par les autorités pour combattre l'épidémle de coronavirus. Le magistrat présent sur place a signifié un avertissement aux responsables de Clarebout. Un avertissement qui peut être suivi d'une ordonnance de fermeture si la société ne se met pas en règle rapidement précise la police. 

Les responsables de Clarebout s'insurgent… Tout est fait chez nous pour respecter au maximum les mesures anti-Covid19, précise le porte-parole de la société. Nous prenons par exemple la température de chaque membre du personnel dès qu'il arrive sur site. Si il est fiévreux, nous lui conseillons de retourner chez lui et d'appeler son médecin. Ce n'est pas la seule mesure. Il y en a plein d'autres. Nous appliquons de la manière la plus stricte les consignes imposées par les autorités rajoute Raphaël Tassart...

Clarebout ne craint pas les menaces de fermeture… Une fermeture n'est pas envisageable pour le porte-parole. Clarebout rentre, selon lui, dans le cadre de l'article 3 du Moniteur Belge du 18 mars. Autrement dit, Clarebout Potatoes ferait partie des secteurs vitaux, nécessaires et prioritaires.

Reste à voir si l'auditorat du Travail du Hainaut aura la même interprétation de la loi en cas de nouveaux contrôles et de non mise en conformité par rapport aux manquements constatés.

Précisons qu'aucun cas officiel de coronavirus n'est à déplorer pour l'instant dans cette société.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK