Chievres : l'opposition dénonce le possible conflit d'intérêt d'un échevin

Un échevin de Chièvres a-t-il usé de sa position à des fins personnelles ? C'est la question qui anime la commune depuis quelques jours. L'opposition affirme que l'ECOLO Frédéric De Weireld s'est rendu coupable de conflit d'intérêt. Sans prendre position, la commune a transféré le dossier au ministre de tutelle. L'histoire concerne un sentier vicinal qui doit être réaménagé par la commune. Seulement voilà, ce sentier longe la propriété de l'échevin de l'aménagement du territoire Frédéric De Weireld. Selon l'opposition, l'échevin aurait profité de sa position pour faire avancer le dossier et ainsi libérer un accès à l'une de ses propriétés. Olivier Hartiel, chef de fil de l'opposition PS affirme que "le collège communal ne savait pas que cet échevin avait acquis deux parcelles qui jouxtent ce chantier. En ce qui me concerne, déclare-t-il, il y a réél conflit d'intérêt". Et d'affirmer que "cet échevin mettrait la pression avec sa fonction échevinale auprès des autres propriétaires qui jouxtent également ce sentier. Qui plus est il a également utilisé des adresses mail de la Ville alors que l'on était là dans un dossier tout à fait privé".

Depuis, l'échevin a été démis du dossier et la commune a également réagi en transférant le dossier au ministre des pouvoirs locaux. C'est donc son administration qui va devoir prendre position comme l'explique Claude Demarez, bourgmestre de Chièvres: " mon devoir de bourgmestre en tant que gardien de la légalité, s'il y a suspicion de prise d'intérêt, c'est de déposer un série d'actes, qui devront être instruits à charge et à décharge". La justice pourrait aussi se saisir du dossier mais à ce stade aucune enquête n'a été ouverte. 
De son côté, Frédéric De Weireld rejette les accusation de conflit d'intérêt. Quant à l'usage de son mail d'échevin à des fins privés, il parle de maladresse. Il n'a pas souhaité réagir et dit attendre les conclusions du ministre de tutelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK