Chièvres, Dour, Frasnes: 5 euros pour convaincre de recycler ses canettes

Après Frasnes et Dour, Chièvres vient d'installer "sa" machine à canettes
2 images
Après Frasnes et Dour, Chièvres vient d'installer "sa" machine à canettes - © Charlotte Legrand - RTBF

Une nouvelle machine a fait son apparition, à Chièvres, sous le porche de l'école communale, tout près de la grande place: une machine de reprise des canettes. Les habitants de l'entité peuvent y glisser des canettes qu'ils ont ramassées en rue, dans les champs. Ils reçoivent un ticket avec un code. Ce code leur permet, au bout de 100 canettes, d'obtenir un bon de réduction de 5 euros dans quelques commerces de Chièvres. Des machines comme celles-ci il y en a déjà 21 en Wallonie.

Est-ce que ça marche?

Dans les communes que nous avons contactées, on nous explique que c'est un bel outil de sensibilisation. La machine donne un côté très visuel à la démarche et permet aux habitants de se poser la question des déchets dans les rues, d'y réfléchir. Si on y ajoute le petit incitant financier, qui récompense les courageux, on peut dire que ces machines à canettes sont un pas dans la bonne direction.

En revanche, si on regarde les chiffres, on observe que 5 tonnes de canettes ont été récoltées, depuis le lancement de l'opération. Cinq tonnes, réparties sur 21 communes, et depuis des mois. C'est peu. "Une poussière dans la masse de déchets", nous confiait le responsable d'un service environnement. À Frasnes 17.000 canettes ont été récoltées et broyées depuis le lancement opération en janvier. À Dour, le chiffre atteint 80.000 canettes depuis le lancement en octobre, soit 1,6 tonnes. 180 personnes sont actives sur la plateforme internet. 

3 lettres et 16 chiffres pour 5 cents

 

 

Comment expliquer ce bilan en demi teinte? Réponse : c'est sans doute dû à la lourdeur de la procédure. Il faut s'inscrire, taper un code sur internet. Code composé, dans notre cas, de 3 lettres, 16 chiffres. Et à la fin de l'opération, nous avions gagné 5 cents. Inutile de dire que les candidats au recyclage de canettes doivent vraiment s'armer de patience.

Pourquoi pas un système de consigne?

Le débat revient régulièrement sur la table, mais c'est un débat très sensible, où se mêlent les intérêts environnementaux mais aussi des intérêts économiques, financiers (ceux de la grande distribution, des entreprises de recyclage). Bref, chez nous, ça n'avance pas. En revanche, dans les pays nordiques, c'est une réalité: une grande majorité des canettes et des bouteilles en plastique sont consignées.

Des canettes consignées 5 cents à Neufchâteau (JT 25/09/2019)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK