Chauffages d'appoint: les risques d'incendie sont importants si on ne respecte pas les règles de prudence

Conseil des spécialistes: ne jamais laisser un chauffage d'appoint sans surveillance
Conseil des spécialistes: ne jamais laisser un chauffage d'appoint sans surveillance - © Flickr - Toshiyuki IMAI

Cette fois les températures hivernales sont là. S'il vous arrive d'utiliser des chauffages d'appoint, prudence ! La police boraine attire l'attention sur le nombre d'incendies qui se sont déjà produits en quelques jours à cause de ces appareils. Exemple à Boussu: une maman a conduit son enfant à l'école mardi. Pendant ce temps, sa maison de la rue Grande a été complètement détruite par un incendie. Le même scénario s'est déroulé à Quaregnon, le même jour. Une autre maman est allée rechercher ses enfants à l'école, mais elle a oublié d'éteindre le poêle à mazout, et un fauteuil, qui était trop près du poêle, s'est enflammé. L'incendie a causé des dégâts considérables dans la maison.

Conseils de prudence

Pour éviter que votre maison ne s'embrase, quelques règles élémentaires de sécurité sont à mettre en application. Ne placez rien trop près du chauffage : on n'imagine pas à quelle vitesse les rideaux, les fauteuils, le matelas peuvent prendre feu. Surtout, ne laissez jamais ces appareils allumés sans surveillance; et évidemment vérifiez bien qu'il n'y ait pas de fuite de gaz ou de pétrole à votre appareil.

Les spécialistes estiment que les chances de survie lors d'un incendie nocturne sont très minces parce qu'on n'entend pas le crépitement des flammes, d'où la nécessité d'installer des détecteurs incendie. Et puis, pourquoi pas... montrer à vos enfants par où s'échapper en cas d'incendie. Ca peut toujours servir. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK